Pour Merkel, l'Allemagne "n'a pas la force" de mettre en place des programmes de relance

Mis à jour le
Angela Merkel ne veut pas mettre en place de gros programmes de relance
 

Angela Merkel a expliqué ce lundi 15 avril que l'Allemagne n'avait "pas la force" de mettre sur pied de nouvelles mesures de relance. Le pays risquerait d'y "perdre la confiance" dont il jouit sur la scène internationale.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • thierrymartinsgi320
    thierrymartinsgi320     

    Rien à voir avec sa politique, mais sur sa personnalité il y a du vrai. Les pressions internes en Allemagne imposent à la Chancelière de ne pas dèvier de son programme. La production, la qualité des produits , le sèrieux du suivi, le soutient entre entreprises, la dynamique de la vente, la grande flèxibilité dans les nouvelles technologies, un niveau de recherche incontestable, un partenariat université entreprise, une discipline culturelle, une ouverture à des nouveaux cerveaux, permettent à la femme la plus puissante au monde dimposer ses idées...

  • carabouz123
    carabouz123     

    madame tatcher reincarnee

  • benj90
    benj90     

    Quels progrets du système fnancier, Bâle 3? De la poudre aux yeux, les banques ont du mal à se financer, le crédit est en berne, la masse monétaire a doublée en 2 ans, un mécanisme de faillite bancaire ordonné pour standardiser le hold-up à la Chypriote va voir le jour. La dette de l'Allemagne, abyssale et trafiquée (7000 milliards: 2000 officiels et 5000 disparus qui englobent la retraite, la sécu, la dépendance... (source le quotidien Allemand « Handelsblatt ».) est intenable. Difficile dans ces conditions de mettre en place des plans de relance. Les banques des länder ne vont peut-être pas si bien que l'on pourrait le penser. Le modèle Allemand que l'on a essayé d'imposer à l'Europe du sud malgré des économies totalement différentes ont eu pour effet une germanophobie grandissante, une grogne sociale et une catastrophe économique. Ces pays ne relèveront pas facilement. L'Allemagne tombera, comme le reste de l'Europe. Ce n'est plus qu'une question de temps.

Votre réponse
Postez un commentaire