Mis à jour le
La France n'est soutenue ni par l'Allemagne, ni par la Commission européenne, dans sa volonté de retarder les négociations commerciales avec les Etats-Unis.
 

La présidence française déclare, ce mercredi 3 juillet, vouloir repousser les négociations commerciales à venir avec les Etats-Unis. La chancellerie allemande indique, elle, soutenir le démarrage de ces pourparlers.

Votre opinion

Postez un commentaire