En 2016, 93 entreprises allemandes sont passées sous pavillon français contre 25 pour l'inverse.
 

Alors que des voix s'élèvent pour dénoncer la vente du fleuron français Alstom à l'allemand Siemens, une étude révèle que depuis 10 ans, il y a bien plus d'entreprises françaises qui rachètent des pépites outre-Rhin que l'inverse.

Votre opinion

Postez un commentaire