Mis à jour le
Après avoir cédé ses parts dans des entreprises d'énergie, Lisbonne vend des actifs sensibles : sa télévision, ses aéroports et ses chantiers navals
 

Lisbonne poursuit son programme de privatisations avec ses aéroports. C’est la première fois qu’un pays européen renonce à sa suprématie aérienne pour des raisons financières.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire