Nana Akufo-Addo
 

Sans provoquer d’éclats, l'État africain a décidé de se passer des crédits du Fonds monétaire international et de financer son budget grâce à ses propres recettes.

Votre opinion

Postez un commentaire