× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Les instituts économiques allemands divergent sur les conséquences économiques de l'instauration d'un salaire minimum outre-Rhin.
 

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé, ce jeudi 21 novembre, qu'un salaire minimum serait finalement instauré en Allemagne. Comment cette mesure peut-elle peser sur l'économie outre-Rhin?

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • informationpratique
    informationpratique     

    La Commission européenne met l’Allemagne sur le banc des accusés… parce qu’elle a un fort excédent commercial
    La « fête du slip » continue dans cette Europe ubuesque, quand aux économistes, ils ne font pas mieux, et je fais référence ici à Marc Fiorentino cité en fin d’article qui explique ceci: « On devrait se réjouir que l’Allemagne soit en bonne santé. C’est grâce à cela que la zone euro et l’euro tiennent encore ». Mais l’Allemagne n’est pas dans un bon état financier, l’Allemagne est dans une mouise phénoménale et il faudrait peut-être arrêter le mensonge!!! Ha il est beau l’exemple qui sert de pilier à l’Europe! Pour le petit rappel: leur taux d’endettement réel s’élevait à 185% en novembre 2011 (Source: Atlantico.fr <http://www.atlantico.fr/decryptage/hors-artifices-comptables-dette-allemande-serait-equivalente-celle-grece-228867.html> ) et aurait même atteint les 200% en avril 2013 suivant un article de Newsring <http://www.newsring.fr/politique/980-ue-le-couple-franco-allemand-doit-il-divorcer/49873-lallemagne-dissimule-une-dette-colossale> , soit 7 100 milliards d’euros.

    http://www.express.be/business/fr/economy/la-commission-europeenne-met-lallemagne-sur-le-banc-des-accuses-parce-quelle-a-un-fort-excdent-commercial/198490.htm

  • informationpratique
    informationpratique     

    Il n'y a jamais eu autant d'argent en circulation ni de richesses produites (trois fois plus qu'en 1980 et 100 fois plus que dans les années 30! Seulement l'argent ne va plus à l'économie réelle ,la finance a inventé des circuits purement spéculatifs ( encours des CDS = 32 000 milliards!, et le high frequency trading représente 80% des échanges... et 60 000 milliards dans les "paradis" ,une folie pure) Fermons les "bordels de la finance" que sont les "paradis fiscaux" par une loi d'une ligne : interdiction de toute transaction avec ces paradis sous peine de retrait des licences des banques ou saisit des biens des fraudeurs.(proposition de ..Merkel pas de gauchistes ..) Au très prochain Krach les états aux abois n'auront pas d'autre choix que de fermer tout accès aux "paradis" cela aura lieu un vendredi soir comme à Chypre... rappelez vous ,saisie pure des comptes bancaires .....)


    En 1929, la France a mené une politique d'accumulation de réserves d'or qui a mené l'Europe à la déflation. L'Allemagne conduit aujourd'hui une politique tout aussi inadmissible. Par Michel Santi*

    C'est en décembre 1926 que les manipulations du franc français ont démarré, dès la fixation par Raymond Poincaré de son cours à 25 francs vis-à-vis du dollar. Poincaré fut effectivement appelé à la rescousse pour sauver un franc qui devait chuter au plus bas jusqu'à 50 contre le dollar en juillet de la même année.

    Cette crise du franc aurait pu rester sans effet sur l'économie mondiale, mais les autorités françaises en décidèrent autrement puisqu'elles optèrent pour convertir en or la totalité de leurs excédents libellés en dollars et en livres sterling.

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20131114trib000795737/l-allemagne-d-aujourd-hui-c-est-la-france-de-1929.html

  • vauban
    vauban     

    et augmente la consommation intérieure

  • francinette
    francinette     

    Le côté le plus incroyable de l'histoire serait que l'Allemagne, qui a réussi à imposer l'austérité dans bien des pays européens (comme l'Italie, l'Espagne, le Portugal ... et même la France finalement), découvre les vertus d'une hausse des salaires qui entraîne forcément une hausse des recettes fiscales et sociales !

  • benj90
    benj90     

    L’article 50 du traité sur l’Union européenne:
    1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
    2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.
    3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.
    4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
    La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.
    5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.
    Oui, une sortie est possible, c'est prévu dans les traités, plus vite on sortira, mieux ce sera.

  • c j p
    c j p     

    Super pour les allemands, moins bon pour l’Allemagne, sa va se passer comme en France dumping sociale des entreprises des pays voisins a bas coût, diminutions des rentrées fiscal et sociale, qui va financé, la Grèce, le Portugal, et bientôt la France,pour nous plus vite on négocie notre sortie de l’Europe mieux se sera.

  • benj90
    benj90     

    Je préfère voir le verre à moitié plein qu'à moitié vide. Je doute également que l'augmentation soit à hauteur des espoirs des travailleurs pauvres allemands (je reste cependant optimiste). La politique de cavalier solitaire qu'a mise en place Gerard Schröder (dumping social) a démontré ses limites:
    oui les gens travaillent pour des pacotilles et sont content de la bonne santé de leur pays mais rêvent aussi de voir leurs efforts récompensés de manière sonnante et trébuchante, faute de quoi, il y a un risque de gogne sociale. C'est bon pour les exportations mais pour la conso interne...
    C'est un modèle non reproductible car si tout le monde le faisait (les autres pays d'europe), on serait tous en récession.On a besoin d'écouler ses produits: des clients sans argent, c'est pas intéressant. Je suis totalement d'accord avec vous, on est en train de se faire dépouiller au nom du dogme européiste.

  • phil59110
    phil59110     

    Bah une bonne nouvelle vous croyez ? certainement pas sachez que le salaire minimun en allemagne peut atteindre actuellement 1 euros de l'heure vous croyez que la merkel va remonter ce minimum a 9,45 de l'heure comme en france foutaise l'allemagne fait parti des premiers de la concurence déloyale subit par la france avec l'embauche de roms a bas cout c'est a dire entre 1 et 4 euros de l'heure elle en impose constament a la france pour en faire profiter sont pays mais comme l'UMPS trouve tellement enviable le modéle allemand qu'ils bronche pas et préfaire laissé notre pays ce faire dépouillé pour juste satisfaire queques haut dirigeant de l'UE et avant tout le MEDEF!!!!!!

  • phil59110
    phil59110     

    Le smic allemand peut-il nuire à l'économie? elle le fait déja!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • benj90
    benj90     

    C'est une excellente nouvelle pour les travailleurs allemands cependant avec une europe du sud ayant subi des plans de rigueur avec au menu: coupes drastiques et modération salariale. Il faudra voir comment vont réagir les populations.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire