× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Les Suisses vont voter ce dimanche 3 mars la limitation des hauts salaires
 

Ce dimanche 3 mars, les Suisses votent sur un texte visant à limiter les salaires et les bonus faramineux. Même si le non l'emporte, une loi limitant les hauts salaires sera malgré tout mise en place.

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    scoupe : bientôt le gouvernement français va sortir le tapis rouge, comme les rosebif ? :))

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Les grands patrons des profiteurs ? Ben oui. Pour le reste, c'est vous qui le dites. Sinon, comment les grands groupes sont devenus grands ? En faisant les poches des contribuables, puis à coup de dettes, puis en éliminant la concurrence, puis en corrompant les politiques, etc. Des exemples ? AREVA, EDF, GDF-SUEZ, VEOLIA, etc., etc. Toujours loisible de le nier, affaire de constat, pas d'idéologie.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Oui, j'imagine que les patrons des grands groupes sont tous des profiteurs et des feignants, les sexagénaires des pédophiles, les habitants des cités des vendeurs de drogues, et les chômeurs de assistés. A se demander comment les grands groupes sont devenus grands !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est la désinformation des gens du peuple par les bourgeois (déjà, à l'époque) qui a fait la révolution française. Et je ne comprends toujours pas le rapport entre "pauvres" et "peuple". Là encore, c'est du populisme. Demandez à quelqu'un qu'est ce qu'un revenu modeste, il répondra son salaire + une petite marge (disons 10%). Par définition toute une population ne peut pas être pauvre. Et les Suisses ne tombent certainement pas dans des raccourcis aussi faciles sur la pauvreté. Sortons un peu de ces clichés.

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Ai dû faire une boulette, s'agissait d'une réponse à HeyBaal... Valeur travail, juste rémunération, tout ça... mais que pour les patrons. Donner du boulot aux autres, normalement rémunéré, revient à faire du social. Tant pis alors.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    ou rester assis dans les tribunes en regardant jouer les copains ? :))

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    c'est le populisme qui a fait la révolution française, alors de temps en temps ça faut du bien aux pauvres que les riches soient pas trop riches ....

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Tant il est vrai que les rémunérations disproportionnées, s'agissant de grands patrons ou de grands actionnaires faisant la grasse mat' en attendant que ça tombe, dénotent d'un énorme esprit de responsabilité, comme d'un grand souci d'assurer la pérennité de l'entreprise. Un peu comme vendre du cheval en lieu et place de boeuf, et après on se les mord, non ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Pourquoi est-ce que toute initiative légale devrait être motivée par la situation des miséreux ? Pourquoi est-ce qu'on devrait fixer la "norme" en se basant sur la pauvreté ? Il est là le populisme ! Là il s'agit de ne pas affaiblir les entreprises avec des rémunérations disproportionnées, pas de subventionner les types qui font la grasse matinée. D'ailleurs eux qui privilégient la valeur travail et la juste rémunération (plutôt que le social à gogo) n'ont pas autant de problèmes que nous. A méditer ...

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    bientôt le gouvernement français va sortir le tapis rouge, comme les rosebif ? :))

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire