× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Le vote sur la proposition '1:12' s'annonce très serré.
 

Les électeurs suisses sont appelés aux urnes, dimanche 24 novembre, pour se prononcer sur une initiative qui empêcherait à un dirigeant d'entreprise de gagner en un mois ce qu'un salarié gagne en un an. Le scrutin s'annonce serré.

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • benj90
    benj90     

    Ce serait une manière de récompenser les personnes qui font du bon boulot. Impliquer d'avantage les salariés dans la vie de l'entreprise pourrait permettre de réconcilier employeurs et employés.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    @CitronPresse à force de taper sur les patrons on a dissuadé tous ceux qui avaient le gout de faire du bon boulot pour ne garder que ceux qui ne sont là que pour faire du fric. Comme d'habitude et dans tous les domaines.

  • benj90
    benj90     

    Je suis d'accord avec vous. Il est vrai que le partage forcé ne fonctionne pas car il amène à une fuite des capitaux mais les employés délocalisent également (l'expatriation augmente comme en espagne, des cerveaux qui manqueront au pays) si les salaires ne permettent plus de vivre correctement. En créant des mécanismes permettant aux employés de participer à la réussite de leur entreprise, plus l'entreprise gagne de l'argent, plus les employés gagnent de l'argent (dans les grandes entreprises comme dans les plus petites). Il faudrait cependant que tous les acteurs jouent le jeu sans quoi, ce système est voué à l'échec. L'état ne serait là que pour en assurer le bon fonctionnement.

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Tant mieux pour les Suisses, mais pour faire écho aux commentaires de benj90 ci-dessous, en général je crois qu'il faudrait faire des efforts pour distribuer mieux la richesse, en associant les employés à la réussite des entreprises. Non pas par des lois comme cette 1:12 ou des salaires minimum élevés qui sont une barrière à l'emploi, mais par de la participation et de l'intéressement plus élevés. Pourquoi pas progressifs (comme les salaires) et avec des niveaux plus élevés imposés par la loi.

  • fffffff
    fffffff     

    Les vingt six cantons ont voté non à l'initiative socialiste 1:12 -
    Le non dépasse les 60%
    Le rédacteur qui annoncait un scrutin serré n'est pas vraiment bien infomé.
    Résultat à méditer en France

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Deux problèmes 1/ "un peu" ça a pas la même signification pour tout le monde. 2/ le principe du pacte social c'est qu'on accepte un système volontaire, qu'on appelle partage. Le partage forcé on appelle ça du racket. La redistribution existe aussi dans les systèmes libéraux.

  • benj90
    benj90     

    désolé pour le double post, un bug...

  • benj90
    benj90     

    désolé pour le double post, un bug...

  • benj90
    benj90     

    Je suis d'accord mais un peu de redistribution ne fait pas de mal non plus sinon on voit débarquer la grogne sociale. En suisse,les salaires sont plus haut alors qu'il n'y a pas de smic, les patrons jouent le jeu, pourquoi les pénaliser?. En ue, la déflation salariale est en train de se généraliser. Quand la richesse d'un pays n'est redistribué qu'à une petite partie de la population (tout en paupérisant une partie de sa population), là, c'est le début des problèmes... Si le peuple vit dans de bonnes conditions, le patronat est gagnant lui aussi (il gagne des clients avec de l'argent et des employés qui viennent travailleravec beaucoup plus d'entrain).

  • benj90
    benj90     

    Je suis d'accord mais un peu de redistribution ne fait pas de mal non plus sinon on voit débarquer la grogne sociale. En suisse,les salaires sont plus haut alors qu'il n'y a pas de smic, les patrons jouent le jeu, pourquoi les pénaliser?. En ue, la déflation salariale est en train de se généraliser. Quand la richesse d'un pays n'est redistribué qu'à une petite partie de la population (tout en paupérisant une partie de sa population), là, c'est le début des problèmes... Si le peuple vit dans de bonnes conditions, le patronat est gagnant lui aussi (il gagne des clients avec de l'argent et des employés qui viennent travailleravec beaucoup plus d'entrain).

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire