× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Trafic aérien quasi normal en europe
 

BRUXELLES - Le trafic aérien devrait retrouver jeudi un niveau quasi normal en Europe une semaine après le début des perturbations provoquées par...

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • francis GWADA
    francis GWADA     

    slt je devais partir de pointe a pitre depuis lundi vers la métropole et je ne partirais que lundi et les passagers de la semaines dernière ne par que maintenant ,il on mit aucun vol supplémentaire et air caraibes et corsair on rapatrie presque tout leur passagers alors qu il sont plus petit que air France ,il disent avoir achemine 70 % des passagers alors que 1500 passagers en retard +les passagers du jours sur 4500 passagers en retard cela ne pas 30% jai perdu une semaine de travail

  • lucielapuce
    lucielapuce     

    A peu près 200 ressortissants français sont encore bloqués à l’aéroport de Mexico.
    Ils devaient rentrer vendredi dernier dans un avion air France et depuis on ne leur donne aucune nouvelle. Personne ne les informe de l’évolution du trafic aérien.
    La seule information qu’Air France leur a donnée est qu’ils ne pouvaient rien faire de plus pour eux sans ordre du gouvernement…. Mais alors QUE FAIT LE GOUVERNEMENT ???
    Les compagnies aériennes des autres pays d’Europe ont logé et nourri leurs clients ressortissants alors qu’air France ne fait rien. Cela fait 2 jours maintenant qu’ils sont bloqués à l’aéroport, attendant en vain d’avoir une place dans un avion.
    Les mexicains partant en vacances à paris ont bien eu leurs places dans les vols d’hier car ils avaient leurs places réservées alors que les 200 personnes devant partir la semaine dernière sont sur liste d’attente et n’embarquent que lors d’un désistement.
    Ils dorment par terre, sans même une chaise, même pour les personnes âgées.
    Air France ne fait rien pour eux et l’ambassade de France les a viré comme des malpropres en leur répondant que ça n’était pas leur problème et qu’ils ne pouvaient rien faire de plus.

Votre réponse
Postez un commentaire