× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Une phrase du Traité budgétaire implique que la France doit procéder à 85 milliards d'économie chaque année
 

Le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance sera étudié et à priori voté ces 8 et 9 octobre à l’Assemblée nationale. En se penchant sur le texte, les députés pourraient s’arrêter sur une petite phrase du préambule qui remet en cause la crédibilité du texte.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • beconomicus
    beconomicus     

    Auto-correction: après calculs 1 % est le seuil minimum
    D'après le TSCG il se situe plutot après simulation aux environs de 0,1%,
    car la dette Francaise va augmenter encore avant de se stabiliser et surtout si on continuer de vouloir diminuer le déficit budgétaire: http://beconomicus.blogspot.fr

  • beconomicus
    beconomicus     

    L'article est juste, sauf qu'une fois que le seuil de déficit budgétaire aux environs de 1% a été atteint, il n'y a plus d'effort à faire, l'endettement se réduit automatiquement de 1/20,
    jusqu'aux environs de 70%, après il faut descendre encore un peu le seuil du déficit budgétaire aux environ de 0,8%.
    L'effort pour baisser le déficit aux environs de 1%, correspond à un effort budgétaire
    total assez difficile à évaluer car il faut tenir compte des multiplicateurs keynesiens, de l'elasticité budgetaire. Mais meme avec la programmation économique la plus optimiste, du programme présidentiel du PS, elle n'est pas atteinte avant 2017..
    A suivre

  • amhal
    amhal     

    L'effort porte sur 1/20 de la différence entre le total de la dette et l' objectif des 60%.
    Dans le cas de la France, cela fait 30 milliards d' euros exactement.
    AA

Votre réponse
Postez un commentaire