En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Sur l'accord de libre-échange entre l'UE et le Canada (CETA), Sigmar Gabriel, vice chancelier et ministre de l'économie, est plus confiant.
 

Le vice-chancelier allemand n’y croit plus. Il constate que les négociations avec les Américains sur le traité de libre-échange (TTIP ou Tafta) sont toujours au point mort. Elles pourraient être repoussées à 2017 après les élections en France et en Allemagne.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire