UKRAINE, Kiev : Ukrainian President Petro Poroshenko (L) shakes hands with European Commission president Jose Manuel Barroso prior to a meeting in Kiev on September 12, 2014. Barroso warned that the Ukraine ceasefire was not enough to achieve long-term peace and chided Russia over its "unacceptable behaviour" in its western neighbour. AFP PHOTO/ SERGEI SUPINSKY
 

La Commission européenne a décidé de repousser l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange avec l'Ukraine. Il devait être ratifié mardi prochain mais il n'entrera pas en vigueur avant la fin de l'année 2015. L'UE a également décidé d'abaisser les taxes douanières sur certains produits ukrainiens.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • exodiale123
    exodiale123     

    Les entreprises françaises « prises en otages. » A Moscou, les entreprises françaises craignent l'alourdissement des sanctions. Il faut des solutions politiques à la crise, sans prendre les entreprises en otage. La Russie représente le deuxième marché d'Yves Rocher et d'Auchan (81 hypermarchés, 130 supermarchés, plus de 37.000 salariés), tandis que Danone y réalise 11% de son chiffre d’affaires, ce qui fait de la Russie son premier pays au monde. Pour sa part, Leroy Merlin a ouvert à Moscou deux grosses plateformes de logistique en moins d'un an.

  • clochard
    clochard     

    Je sais pas,ce Porochenko ne me va pas.Un peu l'impression de vouloir tout faire, pour entrer en ue pour des raisons obscures.J'ai une certaine défiance en le regardant.

  • Grincheux
    Grincheux     

    Bonne idée, des fois que la Russie envahisse l'Ukraine .... cela ne serait plus nécessaire.

Votre réponse
Postez un commentaire