Une croissance à crédit "nous ramènerait au début de la crise" (Merkel)

Mis à jour le

La chancelière Angela Merkel a réitéré ce jeudi son refus de toute croissance tirée par l'endettement estimant qu'une telle politique "nous ramènerait au début de la crise", lors d'un discours devant le parlement allemand.

Votre opinion

Postez un commentaire