Mis à jour le
L'Europe se lance en ordre dispersé dans la lutte contre l'évasion fiscale.
 

Les déclarations et réunions au sein de l'Union européenne au sujet de la lutte contre les paradis fiscaux se multiplient. Mais tous les pays ne sont pas prêts à aller à la même vitesse.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    elle ne veut surtout pas lutter ....

  • Philippe Serin
    Philippe Serin     

    Voilà un exemple de là non volonté politique des institution de l'UE car 1 pays veut pas il blogue toute l'Europe,une démocratie c'est la majorité qui l'emporte or l'UE n'a rien de démocratique,pourquoi le France ne change pas l'article 5 de la constitution qui oblige le président nouvellement élu a devoir respecté les traités signé par son prédécesseur,et c'est plutôt simple a faire je vous donne un brouillons:
    -A la condition que le ou les traités aient était signé avec un pays ou institution donc ces dirigent son élu par le peuple au suffrage universelle.
    Et là la France retrouve son autonomie politique et n'a pas besoin de sortir de l'UE comme le prétende certains partie,FDG,FN,EEVL et autres car les dirigent de l'UE ne son pas élu mais placé par les politiques,l'ONU de même(mais là on y reste pour gardé le siège de sécurité)l'OMC,l'OMS,FMI et autres n'auront plus rien a nous dire.
    Cherchez l'erreur.

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Mais non, mais non. L'Europe ne lutte contre rien, pas plus contre elle-même, que contre ce qui la gangrène, et vient d'ailleurs. Poussées rhumatismales lobbyistes, donc indétectables ? Merci à vous, incapables.

  • Raymond
    Raymond     

    1000 milliards sont nécessaires ? Pour qui entretenir encore ? Certainement pas un européen parce que ce n'est pas dans la tradition, on connaît le proverbe "Nul n'est prophète en son pays".

Votre réponse
Postez un commentaire