ZTE
 

Les États-Unis avaient interdit toutes les ventes de composants électroniques américains à ZTE, accusé d'avoir violé des embargos contre l'Iran et la Corée du Nord.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire