× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Les François ont rogné dans les dépenses d'habillement
 

Depuis 2008, les ménages ont dû faire avec une baisse de leur pouvoir d'achat et arbitrer ainsi dans leurs dépenses de consommation. Certains secteurs d'activité en ont donc bien plus souffert que d'autres, comme le relève l'Insee.

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • christinechristine
    christinechristine     

    la crise de 2008 à 2012 OK;mais lorsque hollande est arrivé au pouvoir il a dit textuellement ça se passait à OSLO en décembre 2012, " la crise est derrière nous", alors pourquoi cette baisse du pouvoir d'achat sans crise jusqu'à aujourd’hui, la crise a bon dos

  • beaudolo
    beaudolo     

    Oui, j'ai oublié; augmentation de 21% de mes impôts sur le revenu en 2014, revenus 2013, qui eux n'ont pas bougé de 1 centime depuis 2010! et je fais malheureusement partie de la classe moyenne," trop riche pour être pauvre et trop pauvre pour être riche"!

  • gouik
    gouik     

    Après une perte d'emploi, exit l'abonnement à canalsat, recherche du forfait téléphone mobile le moins cher, je fais une utilisation très faible de ça: free 2€. Pas de ciné (de plus il n'y a pas grand chose de bien) dvd achetés uniquement en occasion à 1€. Pas de vacances l'été. Mais pas de diminution du budget voiture, à la campagne c'est obligatoire, et ça engloutit les baisses des autres choses.

  • seg1000
    seg1000     

    Voilà ce que je ne dépense plus (ou presque):
    - locations de vacances (hébergement dans la famille)
    - entretien du véhicule en concession (je me suis mis à la mécanique pour l'entretien courant)
    - Achats sur internet (commerces traditionnels délaissés car meilleurs prix et moins d'essence dépensée)
    - Viande de qualité (filet, par exemple)
    - Achats plaisirs de la maison (ou alors achats en chine pour réduire la facture)
    - Sorties culturelles (musées, ciné...)
    - Achats de produits culturels (CD, DVD, bluray, etc.)

    Je ne dépense plus que pour payer impôts, charges, entretien de la maison, crédit immobilier, etc.

    Y'a pas de fioritures... Mon alimentation a été modifiée pour coûter moins cher et afin de pouvoir nourrir convenablement les enfants. Et oui, on en est là, malgré 4800 € nets pour le foyer (2 adultes et 2 enfants). Tant que nous ne retrouverons pas du pouvoir d'achat sur toutes les dépenses citées ci-dessus, je ne vois pas comment ça peut repartir.

    Pas de dépenses, pas de rentrées pour les caisses de l'état... Je ne vois pas non plus comment cet Etat qui n'a plus d'argent peut se permettre d'accueillir les migrants... Je pense qu'ils devraient ajuster leur budget dépenses aussi.

    C'est pourquoi je trouve hallucinante l'affaire "Valls" dans ce contexte où beaucoup de français comme moi se serrent la ceinture.

    seg1000
    seg1000      (réponse à seg1000)

    J'oubliais, j'ai aussi arrêté le coiffeur. Je me suis payé une tondeuse à cheveux. Ça ressemble à rien mais c'est moins cher...

  • beaudolo
    beaudolo     

    Je suis toujours étonné par les statistiques de l'INSEE ainsi que par ses prévisions, car ce n'est pas ce que je vis ma famille et moi. En effet, l'INSEE dit que 2014 a été une année de transition et que 2015 laisse espérer du mieux. Je ne vois pas dans toute ma famille ainsi que chez mes amis ce qui va les pousser à consommer plus. Il y a 4 chômeurs de plus ainsi que 2 intérimaires, les salaires de ce qui travaillent n'ont pas bougé depuis près de 5 ans et en dépit de l'inflation annoncée basse, les assurances, mutuelles santés, l'électricité, le gaz, loyers et légèrement la nourriture ont augmenté!

Votre réponse
Postez un commentaire