Theresa May, Première ministre britannique.
 

Le déficit budgétaire de l'Union européenne pourrait croître de 10 milliards d'euros par an, une fois le Brexit acté. C'est en tout cas l'estimation d'une étude de l'Institut Jacques Delors qui s'attend à un "marchandage difficile" entre les 27 contributeurs restants. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire