Mis à jour le

J'avoue que la lecture des textes de nos dirigeants me plonge parfois dans des abymes sans fond. Entre le "dire" et le "faire", il y a des écarts, de grands écarts qui me surprennent. On aimerait y croire. Et pourtant ils affichent à l'image de Delphine Batho, une belle volonté.

Votre opinion

Postez un commentaire