× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • creditgirl
    creditgirl     

    Benoît Hamon, comme François Hollande lorsqu'il n'était encore que candidat à la Présidence de la République, font preuve de bon sens, c'est à dire celui de l'intérêt général.

    On connaît depuis longtemps mon opposition à ce fichier prétendument "positif" (uniquement pour les entreprises qui le fabriqueront et en assumeront la maintenance, ainsi que les banques qui l'utiliseront et percevront une redevance sur laquelle elles feront une belle marge !).

    Effectivement, le coût de réalisation d'une telle usine à gaz est énormissime tout comme celui de sa maintenance qui seront in fine payés par le consommateur. On comprend dès lors l'intérêt de la plupart des banques pour ce fichier qui, en outre, constituera un formidable outil marketing pour vendre du crédit à ceux qui "n'en ont pas assez" et du rachat de crédit à ceux qui en ont trop.

    Et tout ça sans rien changer au surendettement des ménages (qui Dieu merci a baisé en 2012 sans ce fichier) ! Les expériences étrangères et, en particulier celle de nos voisins belges qui ont créé un tel fichier en 2003 -lequel n'a pas endigué la montée du surendettement qui a fini par exploser- démontre surabondamment l'inutilité de ce répertoire national du crédit pour prévenir le surendettement.

    En revanche, ce fichier aurait pour vocation de métastaser. Il représente, outre un risque d’erreurs qui pénalisera de très nombreux candidats au crédit, un danger majeur pour les libertés individuelles qui n’a pas échappé aux politiques de tous bords qui l’ont systématiquement rejeté jusqu’à maintenant.

Votre réponse
Postez un commentaire