Pierre Gattaz voudrait acheter le château de Sannes
 

Le patron du Medef voudrait acheter le château de Sannes et son vignoble, dans le Luberon. Une demeure de 2120 mètres carrés qui avait tapé dans l'oeil de Steve Jobs en 2011.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    Encore un peu d'huile sur le feu de la lutte des classes et vous croyais que cela va permettre à la France de rattraper son retard sur les autres pays européens dans le domaine, par exemple, de
    la réforme du code du travail?
    Au fait l'argent pour acheter ce chateau, Gattaz l'a volé? il a fait suer le burnouf des pauvres ouvriers?

  • Malavois
    Malavois     

    Un chateau de 2120 m2 avec 6 suites, 2 piscines, un jardin à la française, un moulin à vent, 73 ha de terres agricole, et enfin un vignoble de 35 ha, le tout pour 11 millions d'euros ! A l'évidence, Gattaz ne connaît pas la crise. Bien au contraire. Gattaz est sans aucun doute aujourd'hui l'un des hommes français les plus heureux, notamment avec et depuis l'élection de son candidat fétiche de la dernière élection présidentielle, je parle du nouveau président monarque, Emanuel Macron, bien sûr. Il y a donc bien deux mondes qui se côtoient, mais qui évidemment ne se mélangent pas, dans nos sociétés contemporaines. Celui du monde des nantis, auquel appartient Gattaz. De ces nantis qui vivent dans l'opulence et qui ne connaissent pas la crise, bien sûr. Et, de l'autre, celui du monde du travail. De ceux-là mêmes, manuels et intellectuels qui produisent les richesses, c'est à dire la grande majorité, et qui ne travaillent pas pour vivrent, mais qui ne vivent que pour travailler, qui ne vivent que pour mourir... après avoir enrichi toujours plus la poignée de nantis située à l'autre bout, bien entendu. Aux "damnés de la terre", aux "sans-dent", aux couches populaires, à toute une fraction des classes moyennes, des logements misérablement étriqués, parfois insalubres, des fins de mois difficiles, des petits salaires, des petites pour ne pas dire de misérables retraites après une vie de labeur, des emplois précaires à coup de CDD, de missions d'intérim, d'emplois à temps partiel ou à mi-temps,... Nous vivons dans un système qui lui ne peut exister, ni ne peut survivre qu'en s'appuyant sur l'existence d'un rapport d'inégalité sociale, sur l'existence d'une répartition inégale des richesses produites. Sinon, comment expliquer autrement que près de la moitié des richesses mondiales est détenue par seulement 1 % de la population, tandis que 99 % de la population mondiale se partage l'autre moitié. Sinon, comment expliquer que la France compte 39 milliardaires, dont leur fortune s'élève en 2016 à plus de 245 milliards de dollards (selon le magazine Forbes). Et je peux vous dire que ceux-là n'ont nullement l'intention de fuir la France, bien au contraire ! Sinon, comment expliquer que les 1 % les plus riches en France possèdent 24 % de la richesse nationale totale (Insee). Conclusions : Gattaz, Macron, même camp, même idéologie, même combat... pour les riches bien sûr, mais surtout les plus riches, de préférence...

    wisdom
    wisdom      (réponse à Malavois)

    Vous avez bien résumé .

  • sinbad21
    sinbad21     

    Euh... pour une raison inconnue... Je rappelle que Steve Jobs est mort en 2011.

Votre réponse
Postez un commentaire