Manuel Valls avec Matteo Renzi à la fête de l'Unita à Bologne
 

Le premier ministre répond à la maire de Lille, qui réclame une "inflexion" de la politique économique. 

Votre opinion

Postez un commentaire