Plus de 17.000 couples divorcés se sont remariés à l'identique à Shanghai l'an dernier.
 

Pour mettre fin à la spéculation immobilière, Pekin a mis en place une taxe de 20% sur les plus-values à la vente de propriétés. Mais les Chinois ont rapidement trouvé une faille.

Votre opinion

Postez un commentaire