Mis à jour le
Starbucks est passé maître dans l'art de l'optimisation fiscale en Europe, ce qui fait scandale outre-Manche
 

Selon les dires de son PDG, Howard Schultz, le géant du café est devenu bénéficiaire dans l’Hexagone en 2011. Pourtant, Starbucks France continue de déclarer des pertes nettes, donc à ne payer aucun impôt sur les sociétés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ABRACADABRA
    ABRACADABRA     

    STARBUCKS est une franchise. Les magasins ne lui appartiennent pas, ils ne font que reverser des droits à la franchise. Si le franchiseur s'arrange pour ne pas faire de bénéfices, les magasins eux en font et payent chacun, à ce tître, l'impôt sur les bénéfices.

  • Cedric21000
    Cedric21000     

    Monsieur le Président (le changement c'est maintenant), n'est-il pas temps de changer ces règles pour diminuer la capacité d'optimisations fiscales des très grandes entreprises ?

Votre réponse
Postez un commentaire