En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le sort de la Grèce est entre les mains de Mario Draghi.
 
Le sort de la Grèce est entre les mains de Mario Draghi. - Emmanuel Dunand - AFP

Comme à plusieurs reprises depuis le début de la crise grecque, la Banque centrale européenne se retrouve avec le pouvoir de vie ou de mort sur l'économie grecque ce lundi 6 juillet. L'institution européenne devrait toutefois éviter tant qu'elle le peut une décision lourde de conséquences politiques.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • olivier5clisson
    olivier5clisson     

    pas du tout ! le sort des grecs est entre les mains des seuls grecs : ils ont voté pour ça ! qu'il se débrouillent sans nous !

  • beaudolo
    beaudolo     

    J'espère que la BCE ne va pas baisser son pantalon fasse à ces terroristes!

Votre réponse
Postez un commentaire