Mis à jour le

Pendant que le gaz carbonique rend plus acides nos océans, fruits et légumes poursuivent leur lente mutation. Le réchauffement climatique y est visiblement pour beaucoup. Nous ne mangeons désormais plus les mêmes pommes que nos ancêtres.

Votre opinion

Postez un commentaire