En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Les entrepreneurs sont là. Courageux, innovants. Des particuliers, par milliers, rêveraient des les accompagner. Le succès de l’opération 3 minutes pour convaincre qui revient ce lundi sur BFMbusiness (7h40) est là pour en témoigner. Mais ce n’est cruellement pas suffisant. Nos petits bras doivent trouver des relais

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Vous n'avez pas de contacts chez Endemol ? :))

  • palto
    palto     

    "...en France ils n’ont aucun outil pour investir en direct quelques dizaines de milliers d’Euros. Personne ne s’en est préoccupé."

    Heu... Je crois que vous étiez trop occupé à porter le poids du monde sur vos épaules, vous avez loupé quelques épisodes!

    Allez, une petite recherche -> http://lmgtfy.com/?q=crowdfunding

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Montez une vraie émission "$tart Up date(~ing)" ? CHICHE ! j'en suis :)) et bénévole si vous êtes un peu juste !

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    @ S. Saumier. Je vous écoute régulièrement, et même -c'est normal- si je ne suis pas toujours d'accord, je respecte votre boulot et votre vraie envie d'agir pour-que-ça-aille-mieux. Et sur ce coup, je suis en total accord avec votre chronique. J'ai souvent été réticent à invoquer l'épargne des gens autour de moi, qui m'auraient aidé plus par amitié que par analyse du dossier, de peur de ne pas pouvoir leur rendre leurs économies. Avec un système comme le vôtre, les gens qui apportent leur contribution apportent aussi leur enthousiasme. Et c'est un point fondamental, ça démultiplie la force du créateur (~trice). Et il y a aussi un autre point important à signaler. Il y a parmi les petites gens, les ni pauvres, ni riches quelques uns (unes) qui ont vraiment envie de donner un coup de pouce à ceux qui sont assez fous pour se lancer dans la jungle administrative actuelle. Vraiment envie. Mais c'est un tel parcours du combattant pour leur permettre d'agir ! Presque pire que le parcours de celui qui veut se lancer :)) ...(les faire entrer au capital d'une sarl ? les convoquer aux AG toutes les cinq minutes? etc.) En dehors d'initiatives comme la vôtre, que je salue même si j'ai peur qu'elle se retrouve à terme squattée par les ETI et non les TPE (mais c'est peut-être sa vocation, ça n'est pas à moi d'en décider :)), en dehors ce ces initiatives heureuses, donc, RIEN n'est fait pour permettre de faciliter le démarrage. Regardez les prêts d'honneur, de l'anpe et autre (oui, je sais c'est un vieux vocabulaire mais ça ne change rien) 3000€..; la belle affaire !! pour acheter une mobylette et livrer des pizzas, oui ! mais pour monter une boîte techno qui embauchera des BTS dans 2 ans ? ... non ! Il n'y a que les bank$ter$ (je l'aime bien ce mot :).. qui ne prêtent qu'aux riches, c'est bien connu. C'est pourquoi je soutiens de tout coeur votre "3minutes" et j'en rajoute une couche : messieurs les introvertis de ministère svp... SIM-PLI-FIEZ-NOUS L'ENTREPRISE si vous voulez qu'on en crée !! Entre les documents uniques, les documents de prévision d'embauche, (? d'ailleurs ? quelles prévisions ? Ils ne sont pas foutu de prévoir une crise et NOUS faudrait qu'on prévoit les embauches... je me maaaaaare aurait dit Coluche) les déclarations ceci cela etc. ON N'EN PEUT PLUS !! LAIS-SEZ-NOUS-BOSSER ! c'est pourtant pas compliqué à comprendre (~m******rde aurait encore dit Coluche :).. Dès que la boîte essaie de sortir la tête du trou, l'armada de soupçonneux déboule renifler si-des-fois-y-aurait-pas-du-pognon-à-râcler pour payer les petits fours des réceptions de ces messieurs (et les jets privés à 140.000€..). On dit que la France n'aime pas ses entrepeneurs.. c'est faux ! les gens aiment bien leur boulanger ! c'est l'ADMINISTRATION qui n'aime pas les entrepreneurs.. Bref, je m'arrête, c'est déjà suffisament long à lire. Merci d'avoir tenu jusque ici ;) Bon courage. Continuez !!

Votre réponse
Postez un commentaire