En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Quand le monde économique cultive ce mot comme un nouveau totem, au risque de ne rien comprendre à ceux qui le sont vraiment, entrepreneurs

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • ouiwe
    ouiwe     

    Merci Monsieur SOUMIER pour ce texte sur la definition d'un entrepreneur ( et merci pour vos emissions que j'apprecie toujours). Il meriterait d'etre diffuse, affiche dans toutes les ecoles de commerce, toutes les formations economiques et de sciences (?) politiques. que les elites francaises comprennent que notre pays creve des "avantages acquis" et que la notion de risque merite le respect et la reconnaissance comme l'une des sources du progres tant dans le domaine economique que social politique ou scientifique. OLP
    P.S : Pardonnez l'absence d'accents sur mon texte mais je vous ecrit depuis l'Ukraine et mon clavier n'est pas francais.....

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    bonne chance ! ;)

  • mqmn
    mqmn     

    "..On doit faire en sorte maintenant qu’elle comprenne vraiment l’entrepreneur, parce qu’il a plein de défaut, parce qu’il amène partout de l’instabilité, parce qu’à force de privilégier le risque il nous fatigue, parce qu’il est démesuré, orgueilleux, ingérable…bref ! faut se le farcir."
    1000 mercis pour cet article. Ca fait plus d'une décénie que j'essaye de me changer, de rentrer "dans les clous" pour plaire aux banques, institutions, etc...
    Vous m'enlevez une grosse épine du pied et je pense que mon projet sur lequel je travaille depuis 4 ans va enfin voir le jour. :-D

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    exact : mais pourquoi les banques prennent tout le monde pour des entrepreneurs ? Allez, je vous aide : Parce que sont elles qui écrivent les définitions... Et quand vous allez demander 10€, vous avez trois kilomètres de paperasses à remplir qui (r)assurent la banque en lui donnant le droit de vous prendre maison (quand il y en a encore), biens personnels et même votre slip ! [ si on les laissait faire, ils deviendraient même familiers (c) Audiard ]. . . . . Alors aux yeux des banques, n'importe quel acheteur de voiture à crédit est un entrepreneur, puisqu'il risque de tout perdre à tout moment, par contrat.. . . . . . Pour assurer les salaires des golfeurs qui s'amusent à faire des bulles avec l'argent des autres...

Votre réponse
Postez un commentaire