En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

C’est un élément radicalement nouveau dans l’histoire des crises soviétiques : la bourse tangue, le rouble s’effondre, et le gaz n’est plus une arme efficace. Et si les marchés devenaient la plus vertueuse des forces démocratiques?

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    "du couP"

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    nous sommes d'accord : le politiquement correct. Du superficiel "no affect". Only pognon. ( "le pognon, le pognon, le pognon" pourrait-on dire en paraphrasant les médecins de Molière :) ... Et du cou, imaginer (rêver?) ne serait-ce qu'une seconde que les marchés ont une quelconque tendance "vertueuse" (au sens large : faim dans le monde,démocratie, chant des oiseux...) est téméraire. Leur faire confiance est suicidaire. Le moindre coup de vent, le moindre pet de travers et tout change radicalement. Instantanément. Que Poutine mette un oligarque en taule ou en libère un autre, qu'un ou deux haut financiers se retrouve victime du coup du parapluie bulgare et hop ! le marché, courageux mais pas téméraire se ravisera...

  • ssoumier
    ssoumier     

    non, elle augmente les salaires parce que sinon la production s'arrête et parce que l'acheteur d'i-phone est mal à l'aise avec le cadavre d'un petit chinois dans sa poche. Logique de marché rationnelle, no affect

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    et si Poutine préférait que ce soient les occidentaux (le fmi..) qui paie l'inextricable m**rdier qui s'est accumulé en Ukraine ? comment ferait-il sans avoir l'air de lâcher les copains TOUT en gardant ses bases navales du Sud ? ? hmm ?

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    "Passés"

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Vous avez bien noté l'importance des transactions électroniques et le comportement "ligne de plus grande pente (de rendement)" des marchés.. Cela me paraît curieux de noter ensuite que ceux-ci forcent la Pomme à augmenter les salaires !! :)))... Les ordinateurs ne sont que des .. calculateurs, rien de plus. Des circuits électroniques avec des impulsions à l'intérieur... Les programmeurs, peut-être.. Mais je n'y crois pas. Il y a tellement de services et d'analystes fonctionnels qui définissent les comportements des logiciels que leur prêter une quelconque velléité de vertu démocratique me paraît pour le moins hasardeux ! :)). __________________________________________________________________________________ Non, ce qui pousse la Pomme à se faire de la pub avec les augmentations de salaires, c'est le politiquement correct revisité par le marketing. Le coté "voyez comme je suis quelqu'un de bien et valorisez-vous en achetant des pommes, même si cela fait cher l'épluchure". Et c'est pour le moins inquiétant. Cela s'assimile à l'auto-censure dans la presse. Le règne du superficiel absolu, avec les cadavres dans les placards "assés en pertes et profits"

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Et si les marchés devenaient la plus vertueuse des forces démocratiques? :))). Faut pas charrier, non plus ! . . . . . Et si Poutine provoquait sciemment cette tension pour disposer d'un terrain de négociation sur d'autre sujets ? (à propos, comment va la Syrie ? :)

Votre réponse
Postez un commentaire