En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

C'est un gouffre béant qui sépare maintenant la vérité médiatique et la vérité judiciaire de l'affaire Kerviel. L'émission de Laurent Ruquier en est une parfaite illustration

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

28 opinions
  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Stéphane Soumier démontre que Kerviel est seul coupable des pertes de la générale et a failli faire sauter la planète .... Au passage, il nous démontre aussi que le "public" ne peut pas comprendre, admettons .
    Ben, le public s'en fout ! .
    Le théorie du chaos explique bien que le battement d'aile d'un papillon quelque part peut déclencher une catastrophe ailleurs ... Faut-il donc mettre en cage le papillon, et aussi tous ses congénères pour protéger un système devenu instable ?
    Absurde !
    Le public a bien compris la réalité: Si l'allumette Kerviel peut faire sauter la planète finance, les responsables sont bien ceux qui ont mis en place la mécanique infernale pour leur plus grand profit, et non pas le papillon Kerviel
    C' est bien cette absurdité là qui devrait nous empêcher de dormir !

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Vous allez rire : quand j'ai fait des remarques mi figues mi raisin à propos des actions naixis que m'avait fourgué mon "conseiller bancaire", il était plutot gêné mais il m'a expliqué une phrase classique : "tant qu'on n'a pas vendu, on n'a pas perdu..; il faut courber le dos et attendre que ça s'arrange". J'ai changé de conseiller, certes. Mais j'en déduis que si le golfeur en chef n'avait pas donné l'ordre de tout déboucler au plus vite... Il n'aurait pas perdu ses milliards. Techniquement, ce n'est donc pas la responsabilité de Kerviel, mais de Bouton, non ? :)) . Mais bien sûr, on va m'expliquer que je n'y comprends rien (je suis d'accord : cela me place au niveau de la hiérachie de Kerviel .. mais sans le salaire :)) , que c'est systémique et qu'il y avait des risques énoooooormes, mon bon môssieur.. etc. Oui, oui, oui.. D'accord. d'accord. N'empêche. Kerviel a fait le con, Bouton a fait vendre en panic trap. Kerviel va en taule, Bouton dans un placard doré.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    A propos... On en est Où de la refondation du capitalisme dont les zexperts en Nexpertise sont venu nous rebattre les oreilles à longueur d'antenne, à l'époque ? (" je me maaaaaaarre", aurait dit Coluche :))

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Certes. Il n'en demeure pas moins que la SG a laissé jouer un apprenti sorcier avec ses seaux d'eau. Qu'elle a pris le RISQUE considérable de vouloir "surfer" sur des trucs qui manifestement, dépassait ses compétences (et celles de son golfeur en chef, placardisé depuis pour attendre -ce serait un comble, un pied de nez aux clients qui paient des frais énormes pour un chèque sans provision de 10€ CAR LA SG EST AUSSI UNE BANQUE DE DEPOT- d'avoir le bon nombre de points retraite ? ). ________________________________________________________________________________ C'est pas Warren Buffet qui dit "quand je ne comprends pas, je n'y vais pas" ? Dommage que ce soit le seul mentor que la SG n'ait pas écouté... Pourquoi ? par bêtise ? cupidité ? ignorance ? je n'en sais rien. Mais ce n'est pas pour ça que ses dirigeants étaient payés (cher). Dans une TPE, quand il y a une énorme connerie, c'est, in fine, le dirigeant qui trinque. Sur ses biens personnels. Là, non. On n'est pas dans une TPE. On est entre copains. Entre gens de bonne compagnie. C'est que l'inspection, hein, ça vous crée un réseau ! Deux poids deux mesures. __________________________________________________________________________________ Et nos dirigeants voudraient que des gens se lancent à créer des TPE avec ce genre d'exemple sous les yeux ? Mais vous rigolez ou quoi ? Cetes, on n'est plus en 14. On ne fusille plus pour l'exemple. Mais de là à dorloter, il y a une moyenne à trouver, non ? ________________________________________________________________________________ Parce que tout ça va plus loin que la pitoyable SG et ses pauvres sueurs froides : ça fout le bordel dans la tête des gens. ça étaie toutes les opinions "tous des incapables sur-payés"... et ça s'ajoute aux Lagarde, Cahuzac et autres Guéant. DEUX POIDS DEUX MESURES. Voilà pourquoi il est grand temps de ne plus parler d'éthique avec des patates dans la bouche et des airs supérieurs. IL EST TEMPS grand temps DE L'APPLIQUER, l'éthique ! Voilà pourquoi les Français "de base" n'ont pas le moral. Ils ont trop le sentiment d'être pris pour des c*ns... Chaque fois. Toutes les fois. De plus en plus...

  • Philippe Hoube
    Philippe Hoube     

    La Société Générale a réussi sa communication avec cette histoire de 50 milliards d'engagements !
    En réalité, le total du dépôt de garantie de la banque auprès de l'EUREX (où les pertes ont été enregistrées), n'a jamais dépassé 6,5 milliards d'euros pour l'ensemble des positions de tous ses traders.
    Le nominal n'est jamais engagé car il n'est pas risqué, c'est donc une notion abstraite utilisée par la banque pour donner une dimension exceptionnelle à l'affaire.
    L'engagement est déterminé par le dépôt de garantie, soit 3,9 milliards au 18 janvier pour la position du compte SF581 de Jérôme Kerviel !
    Il faut savoir de quoi l'on parle exactement...

  • Philippe Hoube
    Philippe Hoube     

    Vous me faites honneur M.Soumier.
    Sachez que je n'ai jamais remis en cause l'intégrité du juge Renaud van Ruymbeke. Je pense sincèrement qu'il s'est fait rouler dans la farine par des professionnels de la finance.
    Je fais partie, figurez-vous, de tous ceux qui ont lu le dossier. Sauf qu'en plus, j'apportais des éléments de connaissance qui y manquaient.
    Autrement dit, ma connaissance du dossier est supérieure à celle qu'en a eu la Cour.
    A ce titre, je vous copie ci-dessous ma réaction officielle à l'arrêt de celle-ci :
    --------------------------------
    "Au sujet de l’arrêt de la première chambre de la Cour d’Appel de Paris contre Jérôme Kerviel…
    Loin de moi l’idée de chercher à jeter le discrédit, publiquement, sur un acte ou une décision juridictionnelle.
    En tous cas pas dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice.

    Dans son arrêt, la Cour estime que la note que je lui ai remise « n’est pas pertinente, car constr
    uite à partir de documents parcellaires ».

    La Cour me permettra de lui répondre que les documents sur lesquels ma note était construite sont bien plus complets que tout ce que la Justice a eu en sa connaissance dans cette affaire. Si la Cour m’en avait laissé le temps je le lui aurait démontré.

    En balayant ainsi d’un revers de main la seule expertise indépendante et sincère qui s’offrait à elle pour l’aider à comprendre ce dossier, la Cour a adopté l’objection de la partie civile prétendant que je ne voyais qu’une partie de l’affaire.
    Erreur d’appréciation, les éléments déjà au dossier était tous intégrés à ma note.
    Celle-ci apportait des éléments nouveaux en tenant compte de tous les autres éléments de cette affaire.

    Si ma documentation était peut-être parcellaire, elle l’était nettement moins que celle dont disposait la Cour.

    Pour cette raison, je ne peux que déplorer le déroulement de ce procès et le verdict rendu par cet arrêt. Verdict qui ne peut que conforter l’omerta brièvement interrompue.

    La Justice est un exercice difficile et je respecte les institutions de notre pays. La présente réaction n’a aucune vocation à jeter le moindre discrédit sur cette décision que je respecte en tant que telle, malgré son erreur.

    Philippe Houbé, témoin à décharge"

  • pat352
    pat352     

    Mon pauvre Jeff, vous vivez dans un monde d'idéologie à part complètement déconnecté du monde réel. Comme je pense que vous n'avez pas le premier neurone nécessaire pour comprendre même le titre du livre qui vous l'expliquerais c'est donc peine perdu.

  • dreamer
    dreamer     

    Oui, les juges ne se trompent jamais, d'ailleurs on devrait supprimer les révisions de procès et la Cour de Cassation.

    Les complots ça n'existe pas non plus (c'est très pratique ça, traiter son contradicteur de "complotiste" - zéro argument, juste une attaque personnelle); par contre les complotistes parlaient déjà du LIBOR il y a bien longtemps; comme les prêts secrets de la FED; zerohedge l'avait sorti 1an avant bloomberg

    C'est rigolo de se faire donner des leçons de Droit par des gens de BFM Business; alors que sur cette même radio sévit Marc Fiorentino; condamné par l'Autorité des Marchés Financiers...

  • jeff1965
    jeff1965     

    un jour le pdg de goldman sachs a dit je fais le travail de dieu voilà le visage de la finance corrompu et malade il faut détruire ce système et mettre en prisons tous ces voleurs et demander avant réparation des sommes perçues; comme toutes les banques et la fiance et les riches : tous voleurs pour s'enrichir sur le dos des peuples : pitoyable set vous journalistes économistes politiques cautionnez çà et seul ce système est le bon .un jour je rêve de voir ces gens là traduit devant le tribunal de LA HAYE pour crime contre l'humanité .qu'un avocat le face pour sauver les peuples

  • Maitelor
    Maitelor     

    Amen! Van Ruymbeke dans votre religion est un dieu qu'il ne faut pas remettre en cause, il a réussi tant bien que mal a mettre quelques gugus proche du pouvoir en tôle alors... AMEN! Le critiquer c'est un blasphème!

    En effet, mieux vaut remettre en cause la partie "insignifiante" d'une institution (les avocats) que le noyaux dur (magistrats), un Trader lambda que les dirigeants d'une banque. C'est plus rassurant je le comprends bien.

    Dans mon monde à moi, les banques ne prêtent plus au "débiles/complotiste" dans mon genre, car elles préfèrent spéculer, magouiller les taux d'emprunt.
    Dans mon monde, une justice qui ne tient pas compte de l'accumulation de preuves et de séries présomptions de preuves, qui ne creuse pas plus que ça à l'endroit qui prouverait la non culpabilité de l' accusé, et bien dans mon monde, où si vous préféré dans ma religion, ça s'appelle tout sauf justice...
    Au passage, votre technique qui consiste discréditer celui qui parle en balançant des sarments sans argumenter vaut celle des prêcheurs et gourous.

    Je comprends maintenant mieux, pourquoi les journalistes sont si critiqués, nous ne vivons pas dans le même monde et nous n'avons pas les mêmes dieux ^^

Lire la suite des opinions (28)

Votre réponse
Postez un commentaire